lunes, 18 de abril de 2011

Respeto andarin!

Bernard Thanron, marchador francés, me ha dedicado un par de párrafos en el hilo del foro de Cybermarcheur dedicado a recordar a marchadores antiguos y no tan antiguos. Bernard recuerda una imagen de la París-Colmar que se disputó en 1999, concretamente de la mañana que siguió a la segunda noche sobre la ruta, cuando yo marchaba delante del ganador de la edición de 1984, Jean Claude Gouvenaux, pero él estaba cada vez más cerca. No lo traduzco porque en lo esencial se entiende.
...1999 Paris-Colmar le Grand. 521km.
La terrible deuxième nuit était passée. Depuis des heures, Bernardo précédait Jean-Claude GOUVENAUX de quelques hectomètres...Heure du déjeuner, le soleil plombait les marcheurs. Du bord de la route, je les ai vus au loin se profiler. Bernardo passa sous nos yeux, jetant de temps en temps un regard en arrière afin de deviner où se trouvait Jean-Claude et dans quel état il était. Les 2 gaillards étaient littéralement rivés l'un à l'autre. L'un servant de cible à l'autre. Jean-Claude se rapprochait, inexorablement, à coups de boutoirs, implacable. Bernardo donnait tout ce qu'il pouvait. Nous assistions à une lutte de titans, comme seul le Paris-Colmar savait en offrir. La baléare tenait la dragée haute au vainqueur de 1984. Bernardo fut arrêté au km 357 après 50h de marche. Jean-Claude fut arrêté au km 388 après 55h30 de marche. Bernardo avait finalement cédé.
Fasciné par cette vision sidérante de lutte entre 2 êtres, je me suis dis qu'il faudrait bien un jour que j'aille vivre leurs sensations. Je les remercie de m'avoir transmis l'envie.
En 2009, Bernardo a terminé 10e au scratch des 6 jours d'Antibes avec 637km, 1er marcheur.
En 2010, il se classait 3e avec 623km.
Du chemin de Santiago à Antibes, Bernardo continue de marcher pour le plaisir de s'éprouver.
Respeto andarin !

0 comentarios: